Sélectionner une langue
France
Sélectionner un autre site internet
Site internet actuel :
France
Site internet / Pays
Langues
Réseaux sociaux

Développement d’un projet éolien harmonieux aux Vastres

Vue d'ensemble

BayWa r.e. ouvert à la discussion pour un projet éolien harmonieux aux Vastres (43)

BayWa r.e., spécialiste des énergies renouvelables, développe sur la commune des Vastres un projet de parc éolien, engagé depuis 2007. Une première version de ce projet, nommé “Deux Plateaux”, a bénéficié d’un jugement favorable de la Cour Administrative d’Appel, et devrait être bientôt autorisé. Un projet complémentaire est en cours de développement et fait l’objet d'une concertation rigoureuse.

BayWa r.e. a rencontré à sa demande, mardi 13 décembre, les services de la préfecture de Haute-Loire pour évoquer les étapes à venir et définir un cadre de travail multipartite, associant élus locaux, citoyens, le porteur du projet et la préfecture.

Alors que les 5 éoliennes du projet nommé “Deux plateaux” doivent faire l’objet d’un arrêté d’autorisation, des demandes d’autorisation doivent être déposées au printemps 2023 pour un projet complémentaire comprenant 5 éoliennes au maximum, nommé “Des Vastres”,  BayWa r.e. est prêt à ouvrir la discussion pour regrouper les éoliennes des deux projets au sein d’une seule et même zone.

Un projet harmonieux de 8 éoliennes maximum à l’est de la commune

Dans une logique de prise en compte des retours qui ont pu être faits lors de l’enquête publique, des groupes de travails récemment mis en place et des forums d’information, BayWa r.e. est en relation avec la préfecture, pour construire un projet cohérent de 8 éoliennes maximum localisées à l’est des Vastres, le long du chemin de randonnées, combinant 3 éoliennes du projet des « Deux-Plateaux », qui a récemment fait l’objet d’une décision favorable de la cour d’appel et le projet complémentaire dit des « Vastres », pour lequel une demande d’autorisation sera déposée au printemps prochain.  

BayWa r.e. est prêt à étudier la possibilité de fusionner les deux projets en un ensemble cohérent d’éoliennes, de même dimension et alignées de façon harmonieuse.

« BayWa r.e. est ouvert à la discussion afin de revoir le nombre final d’éoliennes présentes sur la commune, en retirant celles qui sont les moins bien acceptées. » explique Kilian Alvarez, chef de projet. 

Le projet initial contrarié par une servitude militaire

Les efforts en vue de l’implantation d’éoliennes sur la commune des Vastres ont débuté en 2007. Le projet prévoyait alors, comme aujourd’hui, une implantation à l’est de la commune. L'installation en 2012 d’une zone d'entraînement militaire “Setba” (Secteur d'entraînement à très basse altitude) grevant une partie de la zone d’implantation a réduit les possibilités d’implantation éolienne à l’est et contraint à faire évoluer le projet. 

« Depuis la levée partielle de la contrainte Setba, la commune des Vastres est l’une des seules zones propices du département à pouvoir accueillir un parc éolien. » ajoute Kilian Alvarez.

En 2012, la restriction de l’armée à l’Est de la commune a contraint les développeurs à scinder leur projet en deux espaces. Trois éoliennes seulement ont été planifiées à l’est de la commune pour ne pas empiéter sur la servitude militaire. En complément, deux éoliennes ont été planifiées au sud-ouest. Des demandes d’autorisation ont été déposées en préfecture pour ce projet nommé “Deux plateaux” en 2016. 

« A l’époque du dépôt du premier projet, les restrictions militaires sur la zone, aujourd’hui levées, ne permettaient pas de construire un projet viable » explique Kilian Alvarez. « Avec le projet complémentaire, nous espérons revenir au nombre d’éoliennes initialement prévu. »

Après un long cheminement, la préfecture s’est vue enjoindre de l’autoriser par la Cour Administrative d’Appel en octobre 2022.

Retour aux sources pour le projet dit des « Vastres »

Alors que le projet des “deux plateaux” était étudié depuis un an par la justice administrative, la restriction imposée par l’armée a finalement été levée en 2019, rendant possible la reprise du développement du projet initial à l’est de la commune. Des études environnementales ont été lancées au printemps 2020 pour ce projet nommé « des Vastres », jusqu'à l'été 2022. 

Un projet développé en concertation 

Une démarche de concertation ambitieuse accompagne le projet à partir de septembre 2021. 

Trois forums d’information ouverts au public ont eu lieu sur la commune. Habitants des Vastres et des communes limitrophes ont pu venir s’informer sur les résultats des études paysagères et acoustiques, découvrir l’implantation des futures éoliennes en 3D grâce à un casque de réalité mixte et continuer le travail de réflexion sur les mesures d’accompagnement à mettre en place sur le territoire.

Un groupe de travail citoyen a été mis en place, et s’est réuni cinq fois à ce jour. A l’initiative du groupe de travail ont été notamment engagés : 

  • Une campagne de financement participatif a été lancée durant la phase de développement du projet en 2022 suite à une demande du groupe de travail citoyen. Elle s’est clôturée avec succès : 70 000€ ont été collectés sur la plateforme Lendosphere donc 44% du montant provient des habitants des Vastres et des communes limitrophes.
  • Une campagne d’audits énergétiques des maisons de citoyens volontaires pour amorcer des travaux de rénovation afin de diminuer la facture énergétique, 
  • Une réflexion sur la création d’un “land art” sur la commune des Vastres le long du GR , 
  • La possibilité d’organiser des achats groupés de panneaux solaires.

Carte d’identité du projet éolien de la commune des Vastres

  • 5 à 8 éoliennes de 150 mètres en bout de pale
  • 700 mètres de distance aux premières habitations
  • Puissance totale du projet : 18 MW à 29 MW 
  • 61 à 86 GWh de production annuelle, soit l’équivalent de la consommation électrique de 14 000 à 19 500 foyers, chauffage inclus

L’éolien, une énergie écologique et économique

L’énergie éolienne a produit 19,1 milliards de kWh au premier semestre 2022, couvrant près de 8 % de la consommation d’électricité en France. L’éolien est la 3e source d’électricité en France, après le nucléaire et l'hydroélectricité, et devant le gaz.

Près de 21 GW sont raccordés au réseau. Avec un objectif de 33 GW à l'horizon 2028, elle connaît une progression régulière du fait de la maturité de cette technologie et de son faible coût de production. 

Eolien et photovoltaïque, alliés du climat

Selon le GIEC, l’éolien est le second principal facteur de décarbonation d’ici 2030, avec un potentiel d’économie de CO2 de 3,9 Gigatonnes par an. Il n’est précédé par le photovoltaïque, qui présente un potentiel de 4,5 Gigatonnes par an. Les émissions annuelles mondiales représentent un total de 37 gigatonnes, l’éolien est en mesure de diminuer ces émissions de plus de 11 % et le photovoltaïque de 12 %. Eolien et photovoltaïque sont ainsi deux principaux alliés dans la lutte contre le changement climatique.

L’énergie éolienne fait partie des moyens de production d’électricité les moins émetteurs de gaz à effet de serre. Bénéficiant d’un facteur de charge important, notamment les mois d’hiver, les éoliennes remboursent l’énergie qui a été nécessaire à leur construction en moins de 12 mois.

Une énergie économique qui aide à financer le bouclier tarifaire

Selon la Commission de régulation de l’énergie, la filière éolienne contribuera à hauteur de 21,7 milliards d’euros de recettes au budget de l’Etat en 2022 et 2023. “cette recette conséquente contribuera à financer, au moins en partie, les dépenses exceptionnelles liées aux mesures de protection des consommateurs annoncées par le Gouvernement telles que la prolongation en 2023 du bouclier tarifaire” signale l’institution.

La filière éolienne dénombre 22 600 emplois en France, en croissance de 10 % par an.

Vue d'ensemble
Vers le haut