Le projet éolien de "Tout Vent" en construction

Vue d'ensemble

Acteur de premier plan dans le développement des énergies renouvelables sur le territoire national depuis 2005, la société BayWa r.e. est aujourd’hui en phase de construction du parc éolien de Tout Vent, situé sur les communes de Torxé et Chantemerle-sur-la-Soie en Charente-Maritime. Les travaux s’étendront sur 1 an, le planning de chantier restant soumis à de possibles modifications liées à la crise sanitaire, pour une mise en service prévue en août 2021.

Carte d’identité du projet

Les autorisations administratives nécessaires à la construction et l’exploitation des 6 éoliennes ont été obtenues en 2018, à l’issue de près de 8 ans de développement.

  • 6 éoliennes Nordex N131 de 3 MW
  • Puissance totale de 18 MW soit l’équivalent de :
    • la consommation électrique annuelle de 10 000 foyers (chauffage inclus)
    • 45 % de la consommation électrique des 52 000 habitants de l’Arrondissement de Saint-Jean-d'Angély
    • 18 000 tonnes de CO2 évitées chaque année
  • Hauteur en bout de pale 180 m
  • Investissement : 39 millions d’euros

Le parc éolien sera raccordé localement au réseau de distribution d’électricité via le poste source de Saint- Jean d’Angély, situé à environ 12 km.

L’électricité verte produite permettra d’alimenter l’équivalent d’environ 10 000 foyers (chauffage inclus) et d’éviter le rejet dans l’atmosphère de près de 18 000 tonnes de CO2 par an.

Étapes du chantier (planning soumis à de possibles restrictions liées à la COVID-19)

L’étape des travaux en cours consiste à créer et renforcer des chemins pour permettre aux engins et convois d’accéder aux 6 plateformes qui accueilleront les éoliennes.

Les fondations des éoliennes seront réalisées en fin d’année 2020, parallèlement aux travaux de raccordement électrique.

A partir de 2021, l’étape la plus impressionnante du chantier débutera : le levage des éoliennes. Cette étape sera suivie par des travaux d’assemblage et de câblage internes aux éoliennes. Enfin, une phase de tests finalisera ce chantier et le parc éolien entrera en service avant la fin de l’année 2021.

Pour des raisons évidentes de sécurité, le chantier est interdit au public. Des visites seront organisées pour permettre aux riverains d’observer le chantier de près, dans les meilleures conditions de sécurité.

Les éoliennes en soutien du moulin de Saint-Marmé

L’énergie éolienne est valorisée sur le territoire depuis plusieurs siècles, notamment à Torxé avec le moulin de Saint-Marmé, construit entre les XIIème et XVIème siècles et dont l’activité a pris fin en 1950. BayWa r.e. s’est engagé dans une convention de mécénat avec l’association “Les amis du moulin de Saint-Marmé” pour sauvegarder ce patrimoine historique. Le financement apporté à l’association participera à la rénovation de ce moulin.

Au-delà des bénéfices associés à la production d’énergie décarbonée, le parc est générateur de retombées économiques pour le territoire. En 2017, un financement participatif a permis de lever 124 600 € auprès de 167 prêteurs, à des taux majorés pour les riverains du parc.

Les collectivités bénéficieront de retombées financières via les différentes taxes telles que la Cotisation Foncière des Entreprise, la Taxe foncière et la CVAE, et notamment 230 000 € annuels au titre de l’IFER (Impôt Forfaitaire sur les Entreprises de Réseaux), répartis entre les communes, communautés de commune et département.

Des emplois locaux mobilisés

L’exploitation du parc sera suivie par BayWa r.e. France. La maintenance sera assurée par Nordex depuis la base de maintenance en Charente, située à environ 75 kms du futur parc. Elle emploie 10 personnes.

Les travaux de génie-civil, de voirie et de raccordement électrique sont effectués par des entreprises françaises, et mobiliseront 15 à 20 emplois sur le territoire pendant la durée du chantier.

Vue d'ensemble
Dorine Guesdon
Responsable marketing et communication
BayWa r.e. France SAS
Vers le haut