Sélectionner une langue
France
Sélectionner un autre site internet
Site internet actuel :
France
Site internet / Pays
Langues
Réseaux sociaux

SOLAR : lancement d’un projet de R&D agrivoltaïque

Vue d'ensemble

BayWa r.e. lance un projet de R&D agrivoltaïque en France en partenariat avec l’INRAE

Energéticien indépendant, BayWa r.e. s’engage dans un projet de recherche et développement en France sur l’agrivoltaïsme, technologie dont elle est experte en Europe une quinzaine de sites en exploitation ou en construction. L’agrivoltaïsme cherche à concilier, sur de mêmes parcelles, une production agricole principale à une production électrique photovoltaïque secondaire.

Baptisée SOLAR (Solutions d'Optimisation et Leviers pour un Agrivoltaïsme Résilient) le projet s’intéressera pendant deux ans à la synergie entre production fourragère et systèmes photovoltaïques.

Porté par BayWa r.e., SOLAR sera conduit en partenariat avec le centre Nouvelle-Aquitaine-Poitiers de l’Institut National de la recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE) qui est en train de monter le Pôle National de Recherche en Agri-Photovoltaïsme

L’étude bénéficie du soutien du Plan France Relance (programme du gouvernement français qui a pour but de relancer l’économie française à la suite de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19). Une ingénieure de recherche recrutée par INRAE et dédiée au suivi du projet SOLAR a rejoint les équipes BayWa r.e. pour une durée de 2 ans.

Microclimat photovoltaïque

SOLAR s’intéressera aux microclimats induits par les rangées de panneaux solaires. Des stations micrométéorologiques ont été installées fin 2020 sur 3 sites de BayWa r.e. (à Fontenet en Charente-Maritime, à Varennes-sur-Allier dans l’Allier et Saint-Martin-Lalande dans l’Aude).

Ce projet a pour ambition de créer un modèle scientifique visant à caractériser quelles solutions concrètes et optimales sont applicables sur un site pour faciliter les synergies entre agriculture et production photovoltaïque, en fonction des conditions climatiques locales.

Sous les panneaux, le fourrage

L’étude SOLAR s’intéresse à la culture fourragère sous et entre les panneaux solaires. Elle cherchera à déterminer le lien entre le microclimat et le fonctionnement des cultures.

SOLAR devra permettre de caractériser la réponse du couvert végétal (en termes de qualité et de quantité fourragère) au sein de parcs agri-photovoltaïques en fonction des différents contextes pédoclimatiques.

L’enjeu sera de déterminer les conditions qui permettent de rendre les résultats transposables et utilisables par les acteurs de l’énergie et de l’agriculture, afin de favoriser la mise en place et la réalisation de projets agrivoltaïques efficients.

Une double réponse au changement climatique

Les systèmes agrivoltaïques concernent deux aspects du changement climatique. Produisant une énergie renouvelable et bon marché, ils doivent améliorer les rendements agricoles, en protégeant les cultures des événements climatiques extrêmes.

Un hectare de culture (blé ou colza) permet de faire rouler un véhicule thermique environ 100 000 km, alors qu’un hectare de panneaux photovoltaïques permet de faire rouler un véhicule électrique environ 1 000 0000 de km, soit 10 fois plus.expose INRAE dans la présentation du 1er congrès mondial sur l’agrivoltaïsme, organisé par le centre Occitanie-Montpellier en octobre 2020.

Les épisodes de sécheresses contraignent de plus en plus d’éleveurs à entamer précocement leurs stocks de foin ou à s’approvisionner à l’étranger. Le projet SOLAR pourrait identifier les conditions techniques susceptibles de préserver les parcelles agricoles de la chaleur, offrir de l’ombre aux pâturages et maintenir les rendements agricoles.

Nous sommes heureux de lancer ce premier partenariat de recherche et d’innovation entre BayWa r.e. et l’INRAE.” expose Cécile Augrain, Responsable Agriculture à BayWa r.e. France. “Il s’inscrit dans la stratégie ambitieuse de fort développement de nos activités sur la thématique de l’agrivoltaïsme, et ceci dès la phase de recherche. Le modèle agrivoltaïque qui émergera du projet SOLAR sera un tremplin et une solide base de réflexion pour co-construire avec les acteurs du territoire des projets agricoles autour, notamment, du maraîchage et de la culture fourragère en inter-panneaux.”.
 

Vue d'ensemble
Vers le haut