Sélectionner une langue
France
English
Sélectionner un autre site internet
Site internet actuel :
France
Site internet / Pays
Langues
Réseaux sociaux

Projet de parc solaire d'Amance

Un projet adapté au territoire.

Le projet en bref

Depuis 2019, les équipes de BayWa r.e. travaillent avec les collectivités et les instances agricoles pour le développement d’un projet photovoltaïque au sol sur des terres agricoles dégradées de la commune d’Amance (Aube), dans l’emprise du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient.

Le projet se situe sur 42 hectares de terres au faible potentiel agronomique, dont le caractère hydromorphe et la forte densité de cailloux ne permettent pas l’obtention de rendements satisfaisants en grandes cultures. En effet, ces terres n’ont récemment accueilli que de la monoculture de blé sans possibilité de rotation de tête d’assolement (dégradation des rendements de colza en raison du charançon du bourgeon terminal).

Malgré d’importants travaux de drainage réalisés il y a plus de 25 ans et une utilisation croissante de produits phytosanitaires, les rendements de blé sont en constante diminution et l’eau continue de stagner en surface. Ce constat a été validé par la chambre d’agriculture de l’Aube, via la réalisation d’un diagnostic pédologique et agricole des terres. Fortes de ce constant, les équipes de BayWa r.e. ont donc décidé de lancer le développement d’une centrale photovoltaïque au sol et, avec le concours de la chambre d’agriculture, de proposer les terres à un éleveur local intéressé pour les grandes surfaces de pâtures ainsi libérées sur le projet.

D’une puissance installée de 47 MWc, le parc solaire d’Amance permettra de produire chaque année plus de 58 000 MWh d’électricité renouvelable, soit la consommation annuelle moyenne d’environ 12 500 personnes ( environ 5 400 foyers chauffage inclus d’après les chiffres INSEE 2020).

Afin de limiter les vues directes sur le projet, tout en renforçant les corridors écologiques, 750 mètres de haies seront plantés en périphérie nord du projet le long de la RD18.

Autorisations

Le projet déposé a reçu des avis favorables de la chambre d’agriculture de l’Aube, de la CDPENAF (Commission Départementale de Préservation des Espaces Naturels, Agricoles et Forestiers) de l’Aube, et enfin du commissaire enquêteur après l’enquête publique qui s’est déroulée début 2022. Le permis de construire a été autorisé le 14 avril 2022 par le Préfet de département.

Avant sa construction, le projet devra faire l’objet d’un diagnostic archéologique en cours de planification par les services de l’Etat avec le concours des collectivités et des équipes de BayWa r.e..

Aperçu du projet

Localisation

Le projet est situé sur la commune d’Amance (10140), qui se trouve à l’est de Troyes et du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient.

Le projet se situe sur le côté est du centre bourg, au sud de la RD18 au lieudit Bras de Mer.

Historique du projet

  • 2019 : Délibération favorable de la communauté de communes de Vendeuvre-Soulaigne et de la commune d’Amance pour le développement du projet photovoltaïque
  • Eté 2020 : Dépôt des demandes d’autorisation administrative, après dimensionnement du projet et réalisation des études d’impact écologiques, agricoles et paysagères
  • 31 mai 2021 : Avis favorable de la CDPENAF (Commission Départementale de Préservation des Espaces Naturels, Agricoles et Forestiers) de l’Aube
  • Février - Mars 2022 : Enquête publique, qui a abouti à un avis favorable sans réserve du commissaire enquêteur
  • 14 avril 2022 : Obtention du permis de construire signé par le Préfet de l’Aube

Données clés

  • Surface clôturée : 42 hectares
  • Puissance installée : 47 MWc
  • Production estimée du parc : 58 000 MWh
  • Equivalent de la consommation électrique de : 12 500 personnes, soit environ 5 400 foyers tout électrique1

Chiffres INSEE 2020

 

Notre démarche territoriale : un projet agricole

Le projet photovoltaïque d’Amance permettra le développement d’une exploitation ovine familiale existante sur la commune de Radonvilliers, proche d’Amance. 

Cette exploitation, déjà propriétaire d’un cheptel d’environ 850 têtes, s’est vue retirer en 2021 près de 80 hectares de pâtures situées sur l’emprise du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient, mettant en péril l’autonomie de l’exploitation pour l’alimentation de son cheptel, notamment en période de sécheresse. Grâce à la signature d’une convention pluriannuelle de pâturage, le GAEC aura ainsi accès aux parcelles sur le long terme, dont les surfaces seront au besoin ressemées de mélanges prairiaux pour assurer une ressource fourragère de qualité. Le fait que le parc solaire soit clôturée permettra également une gestion plus sûre du troupeau, tout en offrant la possibilité d’allotir la surface pour assurer un pâturage tournant dynamique.

Foire aux questions

Vous vous posez des questions sur l'éolien ou le photovoltaïque ? Vous trouverez ici certaines réponses ; sinon n'hésitez pas à nous faire part ...

Contenu
    Contact
    Fallback_Male.jpg
    Thomas Domblides
    Responsable régional solaire
    BayWa r.e. France SAS
    Fallback_Male.jpg
    Thibault Mathieu
    Chef de projets solaires
    BayWa r.e. France SAS
    Vers le haut