Le parc solaire Fontenet II en construction

Vue d'ensemble

BayWa r.e. France a engagé cet hiver les travaux de construction du parc photovoltaïque de « Fontenet 2 ». L’installation se situe sur l’ancien camp militaire de Fontenet, sur la commune du même nom en Charente-Maritime, où un premier parc solaire a déjà été mis en service en 2014 par BayWa r.e. Un troisième projet est en cours d’instruction sur le même site.

Doublement de la puissance du parc

Une première centrale photovoltaïque, d’une puissance de 12 MWc, est déjà exploitée par BayWa r.e. depuis 2014 sur une partie de l’ancienne base militaire, qui représente 23 hectares.

Le second parc, « Fontenet 2 », présente des caractéristiques similaires à « Fontenet 1 » : d’une puissance de 14,7 MWc, il produira chaque année quelques 18 000 MWh supplémentaires, soit l’équivalent de la consommation électrique domestique de 8 373 habitants.

Pose des panneaux photovoltaïques en octobre

Le parc sera composé de 35 000 à 40 000 modules photovoltaïques, de 8 postes transformateurs et d’un poste de livraison. L’emprise totale du projet est de 17,3 ha pour une surface en modules de 6,9 hectares.

Le passé militaire impose de réaliser une dépollution pyrotechnique avant tout commencement de travaux. Plusieurs dépôts sauvages ont eu lieu avec le temps et la construction du parc donne l’occasion de nettoyer le site.

La préparation du terrain a commencé fin janvier dernier avec des opérations de dépollution pyrotechnique des sols. Elle devrait prendre fin à la mi-mars 2021. Plusieurs petits obus ont déjà été trouvés sur le site et mis en sécurité le temps de l’intervention des services préfectoraux de déminage.

Les panneaux photovoltaïques seront installés à partir du mois d’octobre prochain, pour une mise en service prévue fin 2021. L’électricité sera injectée sur le réseau d’électricité via le poste source Roumagnolle de Saint-Jean-d'Angély, situé à environ 6,5 km au Nord-Ouest du site d'implantation.

Le site trouve une vocation agricole

Un partenariat a été formé avec M. Richard, berger et gérant de la société EARL Champ des Rochers, dont les brebis entretiendront naturellement les 17 hectares de prairies, à l’ombre des panneaux photovoltaïques. Le cheptel de l'agriculteur, composé uniquement de moutons charollais, doublera grâce au partenariat avec BayWa r.e.. Inscrit en tant que sélectionneur à l'OS du Mouton Charollais, M. Richard commercialise ses produits via la vente directe, notamment sur le marché de Tonnay Boutonne tous les vendredis. Cet ancien terrain militaire, longtemps en état de friche, est donc rendu à l’agriculture et renforce l’économie locale.

Les panneaux, fixés sur des tables en acier, seront orientées vers le sud et inclinées selon un angle allant de 15 à 20°, assurant un rendement énergétique optimal. La hauteur maximale des structures atteindra 2,60 m par rapport au sol et les rangées de tables seront espacées en moyenne de 3 m, permettant aux animaux de circuler librement au sein du parc.

Fontenet 3 prévu à l’horizon 2023

Une demande d’autorisations administratives est en cours d’instruction par les services de l’Etat pour une troisième tranche du parc solaire, baptisée Fontenet 3.

L’enquête publique devrait être lancée au printemps pour cette nouvelle extension qui pourrait injecter ses premiers électrons verts sur le réseau courant 2023.

L’énergie solaire se développe en France

En France, l’énergie solaire a couvert près de 3 % de la consommation d’électricité en 2020. 10 000 MW sont déjà installés, et la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) prévoit un parc photovoltaïque total de 20,6 GW à l’horizon 2023, et de 35,6 à 44,5 GW en 2028.

L’énergie solaire est désormais l’une des plus économiques : le tarif moyen des centrales au sol en 2020 était de 57 €/MWh en France.

Vue d'ensemble
Dorine Guesdon
Responsable marketing et communication
BayWa r.e. France SAS
Vers le haut