Sélectionner une langue
France
English
Sélectionner un autre site internet
Site internet actuel :
France
Site internet / Pays
Langues
Réseaux sociaux

Projet de parc éolien de Sainte-Colombe-sur-l'Hers

Un projet de territoire concerté en partenariat avec la commune

Le projet en bref

Le projet éolien de Sainte-Colombe-sur-l’Hers est un projet concerté et porté par le territoire. Il se situe sur la commune de Sainte-Colombe-Sur-L’Hers et se compose de 4 éoliennes. Après l’étude des documents administratifs (Schéma Régional Eolien en 2012 et Plan Local d’Urbanisme intercommunal en 2019), BayWa r.e. a identifié une zone idéale pour l’implantation des éoliennes en tenant compte de l’intérêt des habitants des communes adjacentes. En décembre 2021, les élus du Conseil Municipal de Sainte-Colombe-sur-l’Hers ont délibéré favorablement au lancement des études techniques et à la concertation avec les habitants. 

Aujourd’hui, les différentes études sont en cours pour apprécier au mieux les enjeux du territoire.

En parallèle, une démarche de concertation a débuté depuis mars 2022, formalisant notre engagement de vous tenir informés régulièrement de l’actualité du projet. 

Aperçu du projet

Localisation

Le projet est situé sur la commune de Sainte-Colombe-sur-l’Hers, à l’extrême-est du massif du Plantaurel. La commune est localisée au sud du Quercorb, au sein de la Communauté de communes des Pyrénées Audoises. 

Les rencontres avec les habitants ainsi que les comités de pilotage ont permis d’orienter davantage la réflexion vers le scénario d’implantation présenté ci-dessus.

Données clés

  • Nombre d’éoliennes – 4 éoliennes
  • Puissance par éolienne – 3 à 4,2 MW par éolienne
  • Puissance totale du projet – 12 à 16,8 MW
  • Production estimée du parc – environ 30 810 MWh par an 
  • Equivalent de la consommation électrique – environ 13 800 habitants

Information et concertation

BayWa r.e. souhaite développer ses projets en concertation et transparence avec les habitants du territoire. Des actions d’information, visant à informer et recueillir l’avis de la population ainsi que des actions de concertation pour faciliter l’appropriation locale, auront lieu durant toute la vie du projet. 
 
Un Comité de Pilotage a été constitué afin de prendre collectivement les décisions importantes qui jalonneront le développement du projet : les modalités de la concertation avec la population locale, le choix du scénario d’implantation retenu au terme des études et les mesures mises en place dans l’intégration du projet (financement participatif en phase d’études, mesures agroenvironnementales, offre locale d’énergie renouvelable à la mise en service du parc…).  

Des représentants du projets sont venus à la rencontre des citoyens au cours d’un porte-à-porte courant mars lors duquel les questions et remarques de la population ont été recueillies. Cela nous a alors permis d’orienter les études vers un scénario d’implantation des éoliennes.   
 
De plus, une exposition en mairie a lieu à Sainte-Colombe et Rivel le 27 octobre 2022 afin de présenter les mesures qui accompagnent le développement du projet, le déroulement des études et la manière dont les citoyens pourront s’impliquer dans le projet et prendre part à la gouvernance du parc. 
 

Calendrier du projet

Fin 2020

Identification du potentiel éolien sur la commune

Février 2021

Premiers rendez-vous en mairie et rencontre avec la Communauté de communes

Août 2021

Présentation du projet au Maire de Rivel

Automne 2021

Présentations au Conseil Municipal de Sainte-Colombe-sur-l’Hers

Décembre 2021

Délibération favorable du Conseil Municipal de Sainte-Colombe-sur-l’Hers

Janvier 2022

1er Comité de Pilotage

Avril 2022

Second Comité de Pilotage et Porte-à-porte à Sainte-Colombe-sur-l’Hers et Rivel

Septembre 2022

Troisième Comité de Pilotage et lancement des étude

Octobre 2022

Expositions en mairie et distribution d’une seconde lettre d’information

À venir

Démarche 360°

Les études

Les études environnementales ont été entamées en septembre 2022. Un bureau d’études écologistes réalise des observations au niveau du site d’implantation afin de relever les espèces présentes sur sites, les lieux de nidification des oiseaux et les éventuels couloirs de migration.  

Des études acoustiques seront menées avec l’installation de micros au cours du premier semestre 2023. Cela permettra de connaitre l’émergence sonore au niveau des habitations proches du parc sans les éoliennes, et ainsi définir si la mise en place de plans de bridage des turbines est nécessaire pour garantir le confort des riverains.  

Les études paysagères, quant à elles, permettront de jouer avec la topographie du site pour optimiser l’intégration des éoliennes dans le paysage existant, et contrôler leur visibilité depuis les habitations et les points de vue fréquentés. 

Enfin, un mât de mesure de vent d’une hauteur de 103.5 mètres a été mis en service le 14 octobre 2022 au niveau de la zone d‘étude du projet pour une durée minimale d’un an. Il permettra de qualifier et quantifier la puissance et la direction des vents et d’étudier l’activité des chauves-souris en altitude sur la zone d’étude. 

Nos réponses à vos questions

  • Quel est l'impact des éoliennes sur le paysage ?

    L'implantation d’éoliennes entraine une modification du paysage.

    Tout au long du développement d’un projet de parc éolien, un effort tout particulier est donc apporté à la prise en compte de l’intégration paysagère des parcs éoliens. Les comités de pilotage du projet et le porte-à-porte organisé à Sainte-Colombe-sur-l’Hers et Rivel ont par exemple permis de privilégier des implantations qui s’intégraient mieux paysagèrement que d’autres.

    Les études paysagères permettront également de jouer avec la topographie du site pour optimiser l’intégration des éoliennes dans le paysage existant, et contrôler leur visibilité depuis les habitations et les points de vue fréquentés. L’objectif est de procéder à une insertion harmonieuse des éoliennes dans le paysage qui les accueille. 
     

  • Quels sont les bénéfices pour mon territoire ?

    Pour les collectivités  

    L’implantation d’un parc éolien génère des retombées fiscales pour le territoire d’implantation pendant les vingt-cinq années d’exploitation minimum : taxes foncières, contribution économique territoriale et imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux.   

    Les retombées sont calculées en fonction des caractéristiques du parc (nombre d’éoliennes, puissance) et des taux de fiscalité votés localement. Elles se situent généralement entre 10 000 et 12 000 €/MW installé réparties entre le bloc communal - les communes d’implantation et la Communauté de communes - le Département et la Région.  

    Pour les riverains  

    BayWa r.e. souhaite inscrire ses projets éoliens dans une véritable démarche territoriale et apporter une vraie valeur ajoutée à la population locale. BayWa r.e. souhaite proposer aux habitants de Sainte-Colombe-sur-l’Hers et Rivel une démarche de rénovation énergétique de leur logement.   

    De plus, un parc éolien engendre souvent le développement de projets communaux en faveur de la population : aménagement et entretien des voiries, création ou maintien de services publics, rénovation de bâtiments publics, gel des impôts locaux... 

     

  • Quels chemins seront utilisés pour les travaux ?

    Il est encore trop tôt pour être catégorique sur cette question. Une étude d’accès sera réalisée en ce sens à l’issue des études environnementales menées sur le site.  

  • Les éoliennes ont-elles un impact sur les oiseaux ?

    Les chauves-souris et les oiseaux sont les animaux les plus sensibles à l’implantation d’un parc éolien. Les développeurs éoliens œuvrent conjointement à la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et l’ADEME (l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) depuis 10 ans pour l’évaluation des impacts de l’éolien sur la faune aviaire. 

    La mortalité aviaire relative au fonctionnement d’un parc éolien est prise en compte dans les études environnementales réalisées préalablement au développement d’un parc éolien. Les études incluent un travail bibliographique poussé puis des sorties de terrains pendant l’ensemble du cycle écologique (un an) : hivernage, nidification, migrations, etc. Ces études ont pour vocation de dresser un inventaire de l’ensemble des espèces présentes sur un site à l’étude et de réfléchir aux mesures à déployer pour les préserver si besoin. Ces études sont inclues dans le dossier définitif du projet, déposé en Préfecture pour instruction par les services de l’Etat. Des restrictions concernant l’implantation des éoliennes peuvent notamment être imposées afin de préserver les trajets migratoires des oiseaux et les zones de nidification. Des innovations sont aussi en cours de développement et permettront de détecter le mouvement des oiseaux et d’adapter en fonction l’activité des éoliennes 

  • Une éolienne, quel bruit ça fait ?

    Une éolienne à distance de 500 mètres (distance minimum obligatoire) produit environ 30 décibels, ce qui équivaut au bruit existant dans une chambre à coucher.  
    Dans le cas du projet éolien de Sainte-Colombe-sur-l’Hers la première éolienne serait éloignée d’environ 1000 mètres de la première habitation, ce qui équivaut au bruit d’un vent léger. 

    Par ailleurs, le bruit produit par une éolienne est très encadré par la loi française. Il ne doit pas dépasser le bruit ambient de +3db la nuit, et +5db le jour.  

    Nous organisons des études acoustiques avant l’installation des éoliennes et vérifions ces données une fois les éoliennes en fonctionnement. 

  • Comment se passe le démontage ?

    La loi met intégralement à la charge de l’exploitant du parc éolien son démontage et la remise en état du site. 

    Dès la mise en service des éoliennes l’exploitant du parc doit constituer des garanties financières nécessaires aux opérations de démontage d’un montant de 50 000 € pour une éolienne dont la puissance est inférieure ou égale à 2 MW, pour les éoliennes de plus de 2MW la formule applicable est la suivante : Cu = 50 000 + 25 000 × (P-2) 

    où : 

    • Cu est le montant initial de la garantie financière d'un aérogénérateur ; 
    • P est la puissance unitaire installée de l'aérogénérateur, en mégawatt (MW).  

     
    A la fin de vie du parc, les éoliennes sont entièrement démontées, les fondations sont totalement excavées et les terrains sont remis en état. Les éoliennes sont recyclées à hauteur de 90 %*. 

    Par conséquent, le démontage et la remise en état sont complétement pris en compte par la société de projet. Un parc éolien est parfaitement réversible et sans conséquence pour l'environnement. 

    Source :

    • Article R515-101 et suivants du code de l’environnement 
    • Arrêté du 22 juin 2020 portant modification des prescriptions relatives aux installations de production d’électricité utilisant l’énergie mécanique du vent au sein d’une installation soumise à autorisation au titre de la rubrique 2980 de la législation des installations classées pour la protection de l’environnement 
  • Pourquoi une éolienne ne tourne pas tout le temps ?

    Un vent inférieur à 10 km/h à hauteur de nacelle est insuffisant pour faire démarrer et tourner une éolienne. À l’inverse, un vent trop fort entraîne l’arrêt de l’éolienne, de manière à éviter tout risque de casse du matériel et des équipements et minimiser leur usure. Ces arrêts pour cause de vents forts sont peu fréquents en France métropolitaine et sont souvent automatisés : ils ne dépassent pas 10 jours par an. De plus, la plupart des éoliennes sont installées sur des sites caractérisés par des vitesses de vent en moyenne supérieures à 20 km/h.  

    Une éolienne peut aussi être mise volontairement à l’arrêt pendant de courtes périodes pour réaliser des opérations de maintenance. Cette indisponibilité ne représente que 1,5 % du temps, soit environ 5 jours par an.  

    Également une éolienne peut être mise à l'arrêt pour respecter la réglementation acoustique ou pour préserver certaines espèces. 

Foire aux questions

Vous vous posez d'autres questions sur l'éolien ou le photovoltaïque ? 

Vers le haut