Projet de la Haute Voie

Un projet de parc éolien-solaire développé avec le territoire.

Le projet en bref

Ce projet innovant, hybride éolien et solaire, est développé par la société BayWa r.e. en partenariat avec C4B Finances. Il s’inscrit dans le cadre des objectifs européens et nationaux de développement des énergies renouvelables. La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte fixe en effet comme objectif de porter la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation finale brute d'énergie en 2020 et à 32% de cette consommation en 2030.

Situé au sud-est de la Marne (51), sur les communes de Loisy-sur-Marne et Maisons-en-Champagne, ce projet éolien et solaire est un véritable projet de territoire. Nous travaillons de concert avec les acteurs locaux et spécialistes environnementaux afin de définir une implantation des éoliennes et des panneaux photovoltaïques respectueuse des enjeux locaux.

Les études techniques et environnementales ont débuté en mai 2018 et sont en cours de finalisation. Une réunion publique d'information, à laquelle une cinquantaine de personnes a participé, s'est tenue le 21 mai 2019 à la salle des fêtes de Loisy-sur-Marne. Préalablement au dépôt des demandes d’autorisation, prévu pour le deuxième trimestre 2020, trois permanences d’information se sont tenues les 10, 11 et 12 mars dans les communes de Maisons-en-Champagne, Loisy-sur-Marne et Drouilly.

Insertion du parc éolien dans le paysage

Campagne de financement participatif

En vue d'associer le territoire au développement du projet, BayWa r.e. a lancé le 29 mai 2019 une campagne de financement participatif, proposant aux habitants de la Communauté de communes et du département d'investir une partie de leur épargne sous forme de prêts rémunérés de courte durée. En deux mois, ce sont 50 000 euros qui ont été récoltés, dont 28% provenant d’habitants de la Communauté de communes.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur: www.lendosphere.com/haute-voie

 

Aperçu du projet

Localisation

Les communes d’implantation du projet (Loisy-sur-Marne et Maisons-en-Champagne) font partie de la Communauté de communes de Vitry, Champagne et Der, dans le sud du département de la Marne. 

Historique du projet

  • 2018 – Délibération du Conseil communautaire en faveur du projet hybride, lancement des études techniques et environnementales, signature d’une promesse de bail
  • 2019 – Poursuite des études techniques et environnementales, délibération des communes d’implantation du projet et lancement d’une campagne de financement participatif

Le territoire

La communauté de communes Vitry, Champagne et Der est résolument tournée vers la transition énergétique. Des réseaux de chaleur à l’éolien en passant par la méthanisation, tout a été fait pour valoriser les ressources locales et faire des économies d’énergie. Lauréate des Territoires à énergie positive, la communauté de communes poursuit ses expérimentations, en promouvant notamment ce projet innovant. 

Réunion d'information pour le grand public

Organisée par la Communauté de Communes et BayWa r.e. la réunion a permis aux intéressés de découvrir le projet de la Haute-Voie.

Journée Développement Durable

BayWa r.e. est venu à la rencontre du grand public lors de la journée Développement Durable organisée par la Ville de Vitry le François. L'occasion de répondre à toutes les questions autour de l'éolien, du solaire et du projet de la Haute Voie.

Permanences d'information

Deux  permanences d'information se sont tenues dans les communes de Loisy-sur-Marne et Maisons-en-Champagne, afin de présenter la démarche de financement participatif.

Comité de pilotage

Cette première réunion de comité de pilotage des mesures d’accompagnement au projet de parc éolien et solaire de la Haute Voie a permis à un échantillon de douze personnes représentant différents groupes d’habitants (élus et adjoints, associations, commerçants, communauté éducative, agriculteurs, riverains) de prendre part à une discussion ouverte autour de quatre thématiques :

  • Paysage et cadre de vie
  • Tourisme et pédagogie
  • Transition énergétique
  • Agriculture et circuits-courts

Le groupe de travail à conduit à l’élaboration d’une quinzaine de propositions qui sont désormais à l’étude.

Permanences d’information

3 permanences d’information ont été organisées par les équipes de BayWa r.e. France dans les communes de Loisy-sur-Marne, Maison-en-Champagne et Drouilly.  Placées sous le signe de l’échange, ces permanences ont permis aux habitants de ces communes de venir s’informer sur les avancées du projet éolien-solaire et de découvrir les plans d’implantation ainsi que des photomontages.

Foire aux questions

Vous vous posez des questions sur l'éolien ou le photovoltaïque ? Vous trouverez ici certaines réponses ; sinon n'hésitez pas à nous faire part ...

Une éolienne, comment ça fonctionne ?

Afin de produire de l’électricité, l’éolienne s’oriente d’abord face au vent grâce à des moteurs d’orientation.

Lorsque le vent est suffisant (env. 3m/s, soit 11km/h), il actionne la rotation des pales. L’énergie mécanique est alors transformée par un générateur en énergie électrique.

Un panneau photovoltaïque, comment ça fonctionne ?

L’énergie du Soleil peut être directement utilisée pour produire de la chaleur ou de l’électricité. Dans ces deux cas, pour capter cette énergie, on utilise des capteurs solaires thermiques ou des panneaux solaires photovoltaïques.

Les panneaux photovoltaïques sont composés d’un matériau semi-conducteur, essentiellement du silicium, qui possède la propriété de générer de l’électricité quand il reçoit la lumière du Soleil. 

Le vitrage qui les recouvre joue uniquement un rôle protecteur. Équipés d’un onduleur qui transforme le courant continu en courant alternatif, les systèmes photovoltaïques raccordés aux réseaux électriques représentent aujourd’hui près de 90 % du marché mondial.
 

Pourquoi construire des projets d'énergie renouvelable ?

Parce que c’est une énergie propre…

La planète se réchauffe. Les besoins en énergie augmentent. Les ressources fossiles se raréfient, polluent et sont dangereuses. L’éolien et le photovoltaïque sont des solutions fiables à mettre en œuvre pour assurer un avenir sûr à nos enfants.

Parce que c’est une énergie locale…

En France, il n'y a ni pétrole, ni uranium, mais il y a du vent et du soleil. Le gisement de vent est le 2ème plus important en Europe. L’éolien concourt à l’indépendance énergétique et à la sécurité des approvisionnements. 

Les énergies renouvelables, combien ça coûte ?

Le développement et la construction des projets éoliens et solaires sont assurés par le développeur de projet et/ou par des investisseurs (fonds d’investissement, banques, collectivités ou particuliers).

Les énergies renouvelables bénéficient d’une politique de soutien de l’état par le biais de la CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité).

La CSPE permet d’assurer le financement des charges de service public de l’électricité, c’est-à-dire :

  • Surcoûts des dispositifs de soutien aux énergies renouvelables et à la cogénération.
  • Surcoût de production dans les zones non interconnectées, tel que la Corse et les DOM.
  • Surcoûts liés au dispositif de soutien des ménages en situation de précarité.

La CSPE figure sur la facture d’électricité de chaque consommateur. En France, l’éolien représente 17% de la CSPE tandis que le photovoltaïque en représente 33% (en 2018).

Sources : Commission de Régulation de l’Energie, FEE

Le développement d’un projet en 4 grandes étapes

Phase 1 : Identification de site et rencontre avec les acteurs locaux

Nos équipes évaluent de manière globale le site selon une multitude de critères (gisement de vent, distance aux habitations, paysage, patrimoine, faune, raccordement, etc.)
Nous rencontrons les acteurs locaux (élus, riverains, propriétaires fonciers, exploitants agricoles, etc.) et leur présentons le projet dès son état initial pour mettre en place une concertation locale.

Phase 2 : études et constitution du dossier

Une série d’études est réalisée par des bureaux d’étude indépendants (études paysagères, études acoustiques, étude de vent, étude géotechnique etc.).
L’implantation des éoliennes et des panneaux photovoltaïques est définie selon les résultats de ces études et à la suite de la concertation locale mise en place.
Des demandes de permis de construire (pour le projet photovoltaïque) et d’autorisation environnementale (pour le projet éolien) comprenant entre autres une étude d’impact et une étude de danger sont déposées dans les administrations, avec de nombreux documents nécessaires à l’instruction (autorisations, schéma de raccordement, plans du parc, etc.).

Phase 3 : Instruction et consultation

Le dossier est instruit par les administrations compétentes, qui organisent notamment une enquête publique, visant à obtenir l’avis de la population locale.
Après réception de l’avis du commissaire enquêteur et de la Commission Départementale de la Nature des Paysages et des Sites (CDNSP), le Préfet de Département délivre une autorisation (ou un refus) et la transmet au porteur de projet.

Phase 4 : Construction et mise en service

Avant de démarrer la construction du parc, plusieurs démarches importantes sont à effectuer (signature des baux, obtention de certaines autorisations spécifiques, contractualisation avec les fournisseurs et les prestataires, mise en place du financement, etc.).
Quelques mois sont nécessaires pour réaliser les chemins et les plateformes, creuser les fondations, assembler et lever les éoliennes et raccorder le parc éolien afin d’injecter les premiers kWh sur le réseau électrique.
 

Quelle est la durée de vie d’un parc éolien ?

Un parc éolien a une durée de vie estimée de 20 ans environ.

L’exploitant a une obligation de remise en état du site, prévue par le Code de l’Environnement et effectue donc des provisions pour démantèlement afin de pouvoir démonter les éoliennes en fin de vie. 

Le remplacement d’éoliennes existantes par des éoliennes plus performantes peut être envisagé, mais seulement dans le cadre d’un nouveau projet. Le développeur devra reprendre toutes les étapes du projet à son origine (contractualisation avec les propriétaires fonciers, réalisation de plusieurs études, demandes d’autorisations, etc.). Cette démarche est aussi appelée « repowering ».
 

Quelle est la durée de vie d’une centrale photovoltaïque ?

Un parc photovoltaïque a quant à lui une durée de vie minimale de 25 ans, durée durant laquelle le rendement des panneaux photovoltaïques est garanti par les constructeurs.  

Les onduleurs, composants électriques les plus sollicités durant l’exploitation d’une centrale photovoltaïque, sont pour leur part remplacés plus régulièrement quand ils tombent en panne.

A la fin de la période d’exploitation, l’intégralité des équipements sont démantelés (démontage de la clôture, retrait des câbles enterrés, arrachage des pieux battus) de sorte que le terrain retrouve sa nature initiale.

Une éolienne, quel bruit ça fait ?

Une éolienne à distance de 500 mètres (distance minimum obligatoire) produit environ 30 décibels, ce qui équivaut au bruit existant dans une chambre à coucher.

Par ailleurs, le bruit produit par une éolienne est très encadré par la loi française. Il ne doit pas dépasser le bruit ambient de +3db la nuit, et +5db le jour.

Nous organisons des études acoustiques avant l’installation des éoliennes et vérifions ces données une fois les éoliennes en fonctionnement.

Quel est l’impact de l’éolien sur la santé ?

L’énergie éolienne ne pollue pas les sols et les milieux aquatiques car ne génère aucun déchet dangereux pour la santé ou l’environnement.

L’ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié en mars 2017 les résultats d’une évaluation des effets sanitaires liés aux basses fréquences sonores (20Hz à 200 Hz) émis par les parcs éoliens. Les résultats de cette étude confirment qu’il n’y a pas d’effets sanitaires liés à l’exposition au bruit des éoliennes, autres que la gêne liée au bruit audible.

En apprendre plus avec les décodeurs de la chaîne Le Monde.

Quel est l’impact d’un parc éolien ou solaire pour la biodiversité ?

Comme tout projet d’aménagement, l’installation d’un parc éolien ou solaire entraîne la modification de l’environnement et a des conséquences sur la faune et la flore locales.

C’est pourquoi une étude d’impact est requise, dont l’objectif principal est de protéger l’environnement et les espèces identifiées. Cette étude permet de définir le projet de moindre impact, notamment via le choix d’implantation des éoliennes et des panneaux photovoltaïques, et en dernier recours de proposer des mesures visant à compenser les impacts résiduels.

Ces études environnementales sont encadrées par la loi et sont réalisées par des bureaux d’études indépendants.

Contenu
    Contact
    REFR-Maxime_Fremond-70x70.jpg
    Maxime Frémond-Marsilli
    Chef de projet éolien
    BayWa r.e. France SAS
    Benjamin Boutain
    Chef de projet solaire
    BayWa r.e. France SAS
    Vers le haut